"EN MUSIQUE, ON AIME A PEU PRES TOUT MAIS PAS N'IMPORTE QUOI."

Pages

lundi 3 octobre 2011

[K]atawumpus - Soleil Cogne : Autopsie de l'enfermement


3096 jours.
Sans ergoter outre mesure, il s’agit peut-être du temps écoulé à se nourrir des voies multiples délivrées par LA Musique (toutes les musiques).
3096 jours.
Pour digérer cette musique et la littérature qui l’accompagne, s’en imprégner, se mirer dans ses moindres reflets.
3096 jours.
Avant que le Soleil cogne…

Après son inconcevable séquestration, Natascha Kampusch a publié un livre qui retrace son épreuve. 3096 jours, soit la période qui couvre la période du 02 mars 1988 au 23 août 2006.
Katawumpus sort ces jours-ci un livre qui accompagne leur premier album. Un recueil des textes de Céline illustrés par 4 artistes. Décidément, ce groupe ne fait rien comme les autres. A commencer par la musique.
Entre mono-maniaqueries et élaborations progressistes, leurs expériences ne se reposent jamais et le propos est sombre. Les structures alambiquées ont l’air systématiquement de se construire pendant que l’on écoute. Allez savoir, ces artisans ont peut-être inventés le morceau qui se construit tout seul…


Il faut être doté d’une mentalité exceptionnelle pour échapper à un quelconque enfermement, si l’on s’en rend compte. Alors que la répétition des actes et des faits rend souvent caduque toute velléités de rébellion et de progression, Katawumpus (comme Kampusch) semble en avoir fait sa force principale.
On retrouve donc dans leur premier effort, des thèmes connus empruntés au Metal méchant, à la noise la plus extrême et au rock le plus progressif. L’expérience est folle et il n’y a vraiment que chez les italiens de Ovo que l’on retrouve ce stakhanovisme forcené de la déconstruction-répétition.

Soleil Cogne est un album solide, forcément difficile d’accès mais diablement intense.
Tracklist : Untitly 489 – Vieux chat maigre – Le Sept – I want a moustache – Oktopus – Tighten the arms – Powerpoint





Aucun commentaire: